L'urbanisme des milieux vivants


Dans un contexte global marqué par le réchauffement climatique et les problématiques environnementales, le Grand Prix de l’urbanisme 2018 a été décerné à un collectif de paysagistes dont les projets mettent, invariablement, la nature au centre : l’Agence TER.

Travaillant en amont des projets d’urbanisme, leurs interventions, connues dans plusieurs parties du monde pour s’inscrire dans le temps long, ont toutes en commun de participer à la conception d’un « urbanisme des milieux vivants ». Pour Henri Bava, Michel Hössler et Olivier Philippe, les trois fondateurs de TER désormais à la tête d’une soixantaine de professionnels, le processus inéluctable de métropolisation doit s’accompagner d’une action paysagère et architecturale vertueuse, respectueuse, en chaque lieu, des héritages, des hommes et de la nature qui les entoure.


En ville, l’Agence TER végétalise, conçoit des places-parcs, invente de nouvelles spatialités ; à l’échelle des grands territoires, elle cherche à neutraliser les effets délétères de l’étalement urbain par une attention accrue à la préservation de la qualité des sols, de l’air, de l’eau, et au maintien des activités agricoles.


À propos de l'auteur :


Ariella MASBOUNGI est architecte-urbaniste, inspectrice générale de l’administration du Développement durable jusqu’en juin 2016, en charge de la mission « Projet urbain » auprès du directeur général de l’Aménagement, du Logement et de la Nature, elle a dirigé le Grand Prix de l’urbanisme et les ateliers « Projet urbain » qu’elle a conçus — tous deux donnant lieu à des collections de livres (aux Éditions du Moniteur et Parenthèses). Membre du Club ville-aménagement, en charge de sujets tels que « Urbanisme des modes de vie », « Agir sur les grands territoires » et « L’énergie au cœur du projet urbain » (qui ont abouti à des ouvrages, parus aux Éditions du Moniteur), et à présent « faire la ville plus stimulante ». Elle y anime les « 5 à 7 », invitant des conférenciers de renom qui interpellent les aménageurs sur des thèmes de société. Elle a dirigé de 2011 à 2016 « Les Matinées du CGEDD (Conseil général de l’environnement et du développement durable) », organisant des débats entre intervenants français et européens sur des thèmes prospectifs qui croisent des disciplines variées. Elle a été professeur associée à l’Institut français d’urbanisme (IFU) et présidente de l’École d’architecture de la ville et des territoires à Marne-la-Vallée. Elle est membre du conseil de rédaction de la revue Urbanisme et du conseil scientifique du think tank « Énergie et territoires » créé par EDF. Elle fut titulaire d’une chaire d’enseignement à Bruxelles en 2017 et mène de nombreuses missions sur l’urbanisme. Le Grand Prix de l’urbanisme lui a été décerné en 2016.


Éditeur : Parenthèses

Date de parution : mars 2019

172 Pages



Post à l'affiche
Posts récents
Archives
Recherche par Tags
Suivez-nous
  • Black Facebook Icon
  • Black LinkedIn Icon
  • Black Twitter Icon